Choisir les bonnes croquettes pour votre protégé est très important. Des croquettes de toutes sortes et de toutes marques sont proposées partout: dans les supermarchés, dans les animaleries, dans les cliniques vétérinaires et sur internet. Face aux nombreux choix qui s’offrent à vous, n’oubliez pas que les entreprises recherchent avant tout à faire du bénéfice et cela, très souvent, au-delà même du bien-être de nos amis les bêtes. Il convient donc d’être vigilant dans le choix de vos croquettes.

Pour cela, nous vous présentons les règles de base...

● Ne pas prendre les croquettes premier prix

En effet, premier prix signifie souvent mauvaise qualité.

Les matières premières utilisées dans la fabrication de ces croquettes sont principalement des céréales en trop grandes quantité. Elles apportent des protéines indigestibles et des quantités d’amidon qui peuvent entraîner au pire une malnutrition ou au mieux des désordres digestifs chez nos compagnons.

Attention, choisir les croquettes les plus chères ne signifie pas forcément qu’elles soient de meilleure qualité !

● Ne vous fiez pas au marketing

La plupart du temps, ce qui est écrit en gros sur le paquet de croquette n’est pas la réalité. Par exemple, avec un paquet où il est écrit « 100 % bœuf » sur le packaging. Sur l’étiquette, on s'aperçoit que le « 100 % bœuf » est plutôt égal à « 10 % de bœuf ».

C’est pour cette raison qu’il faut…

● Apprendre à lire les étiquettes

Il faut d’abord regarder les ingrédients.

Repérez les protéines animales et non végétales. Elles sont plus intéressantes nutritionnellement. Sachez également que, plus les ingrédients seront détaillés, plus vous pourrez avoir affaire à des croquettes de qualité. Une appellation trop vague comme « viande » peut être douteuse. Orientez-vous vers des croquettes avec des ingrédients détaillés et précis.

Les ingrédients à privilégier sont :

➔ La viande ou le poisson ;

➔ Les matières grasses de bonne qualité comme la graisse de poulet ou de canard ;

➔ Les matières végétales de bonne qualité mais en faible quantité comme l’huile de lin ou les graines de lin  ;

➔ Les sels minéraux comme le zinc, le cuivre, le calcium et le phosphore :

➔ Les vitamines et les oligoéléments.

Les ingrédients à éviter sont :

➔ Les sous-produits et les déchets animaux ;

➔ Les céréales comme le blé, le maïs, le riz et l’avoine ;

➔ Les conservateurs.

Ensuite, repérez les éventuels additifs chimiques comme les conservateurs, les colorants, les agents de textures, les arômes artificiels et les exhausteurs de goût de synthèse. Privilégiez les conservateurs naturels tels que l’acide ascorbique issu de la vitamine C ou les tocophérols issus de la vitamine E.

● Analyser les constituants analytiques

Ensuite, il est important de regarder les quantités de nutriments.

Ils peuvent être affichés sous les dénominations « analyse moyenne » ou « analyse nutritionnelle ». Ils renseignent sur les quantités de nutriments présents dans l’aliment.

Ainsi, on peut y lire :

➔ Le taux de protéines ;

➔ Le taux de lipides (matières grasses) ;

➔ Le taux de fibres/cellulose ;

➔ Le taux d’humidité ;

➔ Le taux de cendres brutes.

Cependant, il manque un élément important sur les étiquettes : le taux de glucides.

Il faut donc le calculer grâce à l’opération suivante :

% de glucides = 100 - (% de protéines - % de matières grasses + % de cendres + % d’humidité)

Si le taux de glucides est :

➔ Inférieur 30 %, le taux est bon ;

➔ Entre 30 et 40 %, le taux est moyen ;

➔ Supérieur à 40 %, le taux est mauvais.

Privilégiez les croquettes avec le plus de protéines et le moins de glucides possible. Cependant, les protéines peuvent être apportées par des os, des tendons et des sous-produits.

Il faut alors faire attention au taux de cendres. Un taux de cendres supérieur à 12% est presque toujours le signe de matières premières de mauvaise qualité.

En résumé, le pourcentage des constituants analytiques doit être :

➔ Supérieur à 35 % pour la protéine animale :

➔ 20 % pour les lipides et les matières grasses ;

➔ Moins de 20 % pour les glucides ;

➔ Environ 10 % pour le taux d’humidité ;

➔ Moins de 8 % pour le taux de cendres ;

➔ Moins de 3 % pour le taux de fibres.

Mais voici également quelques conseils pour…

● Hydratez vos croquettes

Si votre protégé ne boit pas assez, mange trop vite, a faim après son repas, a besoin de maigrir, mange des croquettes avec un taux de cendres élevé : hydratez ses croquettes.

Mettez 75% d’eau pour 25% de croquettes et vous aurez une bonne pâtée !

● Conservez vos croquettes plus longtemps

Les croquettes de vos 4 pattes sont périssables.

Des mites ou des acariens peuvent les coloniser et rendre votre animal malade. Ainsi, elles doivent être consommées rapidement 4 semaines maximum après l’ouverture.

Afin de les protéger et de les conserver plus longtemps :

➔ Videz l’air du sac avant de le fermer ;

➔ Stockez-les à l’abri de la lumière ;

➔ Saupoudrez-les de terre de diatomée.

En conclusion, pour choisir de bonnes croquettes pour votre protégé, voici les 5 règles d’or :

  1. Le plus de protéines et le moins de glucides possible vous prendrez ;
  2. Un maximum de protéines d'origine animale vous privilégerez ;
  3. Des protéines animales de bonne qualité vous choisirez ;
  4. Le mot animal ou végétal vous regarderez ;
  5. Les céréales vous éviterez.